PS du Pays de Romans
PS du Pays de Romans

Charte du mariage à Romans-sur-Isère : ???

Le par

CELEBRATION D UN MARIAGE CIVIL

 

Lettre ouverte à Madame le Maire de Romans

 

Madame le Maire,

Nous avons lu attentivement votre Charte du mariage.

Nous respectons la prérogative du maire, garant de l’ordre public. Nous reconnaissons la nécessaire dignité des lieux publics et en particulier celle de l’enceinte de la mairie.

Vous le savez, il existe déjà des lois sur les nuisances sonores, la tranquillité publique. Il existe un Code de la route. Alors pourquoi cette Charte inutile et non avenue ?

Le mariage est une fête. Les habitants de Romans sont suffisamment différents pour que leur joie se manifeste de mille façons. De manière générale, tout le monde accepte que son voisin fasse la fête pour son mariage. Certains disent que c’est le plus beau jour de leur vie.

Or, les mots que vous avez choisis dérapent dangereusement en parlant de drapeaux, de cortèges, de musique à l’extérieur. Doit-on priver les Romanais de leur liberté de circulation et d’expression ? La référence au déploiement de drapeaux vise très clairement une catégorie de la population, désignée a priori comme bruyante voire délinquante. Nous n’acceptons pas ce langage qui véhicule des idées de suspicion. Cette généralisation, non fondée, porte atteinte aux Droits de l’Homme et incite à la xénophobie et au racisme.

Enfin, votre référence à un périmètre précis, autour de la mairie, laisse à croire que certains quartiers devraient être mieux protégés que d’autres, que l’on pourrait faire du bruit ici et là mais que, passé la limite du centre-ville, il faudrait se taire, ne pas rire, ne pas chanter. Certains habitants auraient-il droit à plus d’égard que d’autres ?

Comment s’appliquera votre arrêté lors du festival international de folklore, avec ses défilés, ses musiques, ses drapeaux ?

Comment se serait-il appliqué le dimanche 30 mars, après 21 heures, lors que certains citoyens romanais parcouraient la ville en voiture, klaxonnant, hurlant, tous drapeaux dehors ?

Nous dénonçons cette initiative porteuse d’ostracisme et de stigmatisation, non débattue et non votée devant le conseil municipal. Nous dénonçons l’atteinte à une certaine catégorie de notre population en dehors de tous les droits.

 
Ligue des Droits de l’Homme (LDH)
Association de solidarité avec tous les immigrés (ASTI)
 

Sur le même thème, lire aussi :

Cette mesure mise en place par la ville que nous avons découverte une fois encore par voie de presse demanderait à ce que l'opposition ait connaissance des taux d'évolution de
Le par
Mme Latifa Chay candidate aux élections législatives sous l’étiquette « La République en Marche » annonce par la voix
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :