PS du Pays de Romans
PS du Pays de Romans

Organisation générale

Avec près de 200.000 adhérents, le PS est le premier parti de gauche. 

Le PS trouve son origine dans le courant de pensée socialiste, il prend la suite de la Section française de l’Internationale ouvrière (SFIO), fondée en 1905 sous l’impulsion de Jean Jaurès.

Le congrès d’Alfortville abouti à la fondation d’un Nouveau Parti Socialiste en 1969, la SFIO est ainsi rebaptisée Parti socialiste la même année, lors du congrès d’Issy-les-Moulineaux.

En 1971, au congrès d’Épinay, appelé « congrès d’unification des socialistes », le PS s’élargit en intégrant d’autres forces politiques socialistes5. Il fonde alors son action politique sur l’union de la gauche et l’élaboration d’un programme commun de gouvernement avec le Parti communiste. Il désigne comme Premier secrétaire François Mitterrand, qu’il soutient dans l’opposition de 1971 à 1981, puis lors de ses deux septennats présidentiels de 1981 à 1995. Il revient ensuite au pouvoir de 1997 à 2002 (gouvernement Jospin) puis en 2012, après la victoire de François Hollande.

Selon cette dernière, la principale idéologie du parti est le socialisme démocratique. Les socialistes se revendiquent de la tradition de l’humanisme, de la philosophie des Lumières et des valeurs proclamées par la Révolution française. Ils placent l’égalité, le développement durable, le progrès et la démocratie en tête des finalités d’un PS qui se définit comme républicain, laïque, réformiste, féministe, humaniste et décentralisateur.

 

La section est la structure de base du Parti socialiste et peut être locale ou thématique.

En général, elle s’organise au sein d’un canton, d’une commune ou d’un quartier mais il existe également des sections organisées autour d’une entreprise ou d’une université, voire autour de thèmes.

 

La section est le cadre de militantisme le plus direct : ce sont les sections qui organisent les collages d’affiche, les distributions de tract, les porte-à-porte, etc. Ce sont elles également qui constituent le relais essentiel entre le « national » (direction nationale), la « fédé » (fédération départementale), les élus et les militants et c’est en leur sein que se pratique le débat interne, que ce soit dans le cadre d’un congrès ou d’une consultation interne.

 

Le secrétaire de section est élu à bulletins secrets et au scrutin uninominal majoritaire à deux tours par la première assemblée générale des adhérents de la section suivant le congrès national. Il est l’animateur de la section et son porte-parole. La section est administrée par une commission administrative composée à la proportionnelle du résultat des motions dans la section lors du dernier congrès.

 

La fédération met en œuvre la politique du parti au niveau local. Il existe une fédération pour chaque département métropolitain, chaque département ou territoire d’outre-mer, plus une pour les Français de l’étranger. Les instances de la fédération sont renouvelées à chaque congrès. Le conseil fédéral (CF) est l’instance de décision de la fédération. Il délègue certaines de ses prérogatives au bureau fédéral (BF). Le secrétariat fédéral assure la gestion politique de la fédération, en liaison avec le secrétariat national du parti, et agit par délégation de la CF ou du BF. Le secrétariat fédéral est constitué de membres choisis par le premier secrétaire fédéral, parmi la majorité politique de la fédération. Les secrétaires fédéraux ont la charge de le seconder dans la gestion courante de la fédération et dans l’application des décisions du CF, ils ont la charge d’un ou plusieurs secteurs d’activité. Le premier secrétaire fédéral est élu au scrutin majoritaire à deux tours par les militants après la tenue du congrès national.

 

L’union régionale regroupe les fédérations d’une même région. Elle est dirigée par un comité régional du parti qui détermine la politique du parti concernant les problèmes propres à la région et veille à son application en liaison avec les élus. Le comité régional est élu par une convention régionale qui se réunit dans la quinzaine de jours suivant le congrès national et procède à l’élection du secrétaire régional au scrutin majoritaire à deux tours. Celui-ci ne peut cumuler sa fonction avec celle de premier secrétaire d’une fédération de sa région.

 

Le Mouvement des jeunes socialistes est une structure autonome qui réunit les jeunes qui souhaitent y adhérer, de 15 à 29 ans.

 

 

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :